Comportement des consommateurs à Noël dans le monde entier

par | 3 Nov, 2022 | EXPERIENCE CLIENT

Noël est une des périodes phares pour les retailers et e-commerçants, avec pour certains la moitié du chiffre d’affaires généré à ce moment-là.

Il ne faut donc pas se louper et s’ajuster aux différents comportements consommateurs en Europe et dans le monde entier, si l’on est présent en dehors des frontières.  Par exemple, certains ne fêtent pas Noël, d’autres le font en décaler. Des spécificités se retrouvent dans les habitudes, les attentes, les critères d’achat de cadeaux et dans l’organisation des courses.

Pour vous aider, nous avons nous-mêmes procédé à un tour du monde des statistiques sur Noël.

Globalement nous pouvons déjà vous dire que les budgets sont en baisse, les courses sont anticipées et les prix sont comparés, pour cette année.

Les consommateurs usent déjà de stratégies pour offrir des cadeaux à leurs proches.

Comportements des consommateurs à Noël en France

On commence par notre cher territoire français. Les budgets consacrés à Noël sont en baisse (-, ,%) notamment pour 63% des Français. Au vu du contexte actuel, c’est une statistique non surprenante. En revanche, la grande majorité des habitants de l’Hexagone sont toujours aussi enjoués à l’idée des fêtes de fin d’année. L’esprit de Noël est donc sain et sauf !

Des achats de cadeaux de Noël anticipés, à l’affût des bonnes affaires

Cette année, 21% des acheteurs ont déjà acheté leurs cadeaux. Ils ont profité des soldes d’été pour réaliser leurs emplettes ; anticipant les difficultés futures et profitant des offres promotionnelles des marques.  44% autres commenceront à partir d’octobre.

Pour ceux ayant raté le coche, la période du Black Friday et du Cyber Monday (77% ont d’intention  d’achat) est encore là.

Anticipation et promotion sont les deux fondamentaux pour cette année.

Où les Français vont-ils acheter leurs cadeaux des fêtes de fin d’année ?

Tout d’abord, nous constatons un retour en boutiques physiques pour les achats de Noël, avec 19% des Français.

Sinon, l’engouement pour les achats en ligne est toujours présent. 49% des Français feront au moins les trois quarts de leurs courses sur le web. Avec 43% via le mobile. Pour ce qui est de la livraison : la livraison à domicile sera de mise pour 27% des consommateurs, mais le click and collect sera la reine pour 61%.

Pour ceux décidant de se déplacer en magasins, 1 Français sur trois privilégiera les commerces de proximité.

Dans l’ensemble les consommateurs useront d’un mix achat en ligne et en boutiques pour les cadeaux de Noël. Seuls quelques extrêmes utiliseront un unique canal : 9% des Français feront la totalité de leurs achats en magasins et boutiques physiques. Et 11% les feront intégralement en ligne.

En résumé : les achats en ligne surtout via mobile auront toujours le vent en poupe, mais il ne faut pas négliger les magasins et les offres de proximité.

Comment les Français recherchent-ils leurs cadeaux de Noël ?

Les réseaux sociaux sont le premier canal de recherche pour plus de la majorité des Français, avec Facebook et Instagram en tête. Deux réseaux parfaits pour trouver des idées de cadeaux de Noël.

Ensuite ils navigueront sur les sites internet des marques (62%), sur les applications des enseignes (58%).

D’autres iront en magasin pour trouver l’inspiration, mais toujours avec le téléphone en main pour comparer les prix sur Google ou Amazon (68% des consommateurs).

Les avis d’autres consommateurs seront passés à la loupe (58%).

Plusieurs canaux tant physique que digitaux seront finalement utilisés pour offrir le cadeau parfait !

Quels sont les critères d’achat des consommateurs français ?

Comme chaque année, beaucoup souhaitent des délais de livraison rapides et surveillent attentivement les stocks des produits. Le service après-vente, les retours et l’expérience client sont également des points surveillés.

Au niveau des cadeaux, les Français souhaitent se tourner vers des produits made in France (un tiers), des produits respectueux de l’environnement (28%), issus de circuits courts (22%).

Le prix (41%), les promotions (48%) et la qualité (33%) restent tout de même dans le top des critères d’achat.

Les moyens de paiement

Dans une logique de promotion et gestion des budgets, 73% des Français n’hésiteront pas à utiliser des cartes de fidélité, des coupons promotionnels divers et des cartes cadeaux.

Avec une démocratisation suite à la pandémie, les paiements sans contact seront utilisés par la grande majorité (55%) via des wallet mobiles.

Bien évidemment les paiements par CB restent légions.

Comportements des consommateurs à Noël au Royaume-Uni

Un budget cadeau en baisse pour les Britanniques

Tout comme la plupart des pays, le budget fête de fin d’année est aussi en baisse.

Presque 30% des Britanniques se déclarent dans ce sens. Cette baisse impactera le  nombre de cadeaux achetés, pour un tiers des Britanniques.

Ici aussi, les promotions et l’anticipation seront de mise.

Des acheteurs britanniques organisés pour Noël

1 Britannique sur 3 prévoit d’anticiper leurs achats de cadeaux pour cette année.

Pour certains (29%) la chasse aux présents démarre dès la fin du mois d’août pour anticiper les inflations probables. D’autres, attentifs aux promotions et rabais, miseront sur le Black Friday (30%) et le Cyber Monday (25%).

Seulement 36% attendront le mois de décembre.

Les Britanniques, les rois des achats de Noël en ligne

L’achat de cadeaux en ligne est en hausse. 59% des consommateurs prévoient d’en faire davantage sur le web, cette année.

Parmi les plus extrêmes, ce sont 20% des Britanniques qui feront l’entièreté des dépenses sur le digital. La part la plus importante par rapport aux autres pays européens.

Les raisons sont assez simples : éviter les foules (79%) et la praticité des services en ligne (46%).

Férus de nouvelles technologies, les Britanniques sont désormais adeptes du commerce vocal (plus de 60%), des chatbots (46%) et même des mannequins virtuels pour le prêt-à-porter (34%).

Ils n’auront, d’ailleurs, pas peur de découvrir de nouvelles marques (plus d’un tiers) pour faire plaisir à leurs proches sur les fêtes de fin d’année.

Comment les Britanniques recherchent leurs cadeaux ?

Ils sont attentifs aux publicités pour 51% d’entre eux, mais ce canal peut vite lasser et  les submerger (58%). L’équilibre est essentiel.

La grande majorité des Britanniques font leurs recherches en ligne pour aller plus rapidement. D’ailleurs, plus de 40% aimeraient avoir des listes d’idées cadeaux et pouvoir mettre des articles dans des listes d’envie ou wishlist.

Plus précisément : 69% visitent les sites web, 65% les applications des marques. 63% lisent les avis laissés par d’autres consommateurs britanniques.

La motivation des Britanniques est orientée prix et omnicanalité.

Au vu de l’inflation et des budgets plus restreints, les Britanniques misent sur des cadeaux utiles pour leurs proches : fonctionnels (30%) et essentiels (23%).

Ils font très attention au prix pour plus de 60% d’entre eux, et sont donc sensibles aux promotions (40%) et aux frais de livraison (35%).

Cependant, ils ne laissent pas de côté l’expérience client. 59% des Britanniques sont prêts à changer de marque si l’expérience ne correspond pas à leurs attentes.

Et quelles sont-elles ?

L’omnicanal : 61% des Britanniques trouvent que les différents points de contact des marques sont déconnectés les unes des autres.

La personnalisation : 65% souhaitent être reconnus par les marques et qu’elles connaissent leurs affinités et préférences.

La sécurité : 59% se soucient beaucoup de leurs données en ligne. Un parcours sécurisé et comportant des éléments de réassurance sont les bienvenus.

Les moyens de paiement privilégiés

L’enquête a révélé qu’un nombre important d’acheteurs britanniques sont désormais familiarisés avec les paiements mobiles à la caisse (88 % des répondants), donc via leurs wallet mobile.

Les cartes de débit restent comme toujours le moyen de paiement le plus répandu (90% des achats en ligne).

Comportements des consommateurs à Noël en Espagne

Les Espagnols, les pros des cadeaux de dernières minutes

Pour 53% des Espagnols, le mois de décembre reste celui des achats des cadeaux.

Sauf pour un tiers qui mise sur novembre, avec le Black Friday et le Cyber Monday.

Enfin plus de 20%, des retardataires téméraires, attendent le début des soldes de Janvier, puisque la distribution des traditionnels cadeaux se fait en décaler par rapport au reste de l’Europe.

En effet, l’Espagne attend la venue des rois mages pour enfin ouvrir les paquets. Cette fête à lieu autour du 6 janvier, chaque année.  

Les magasins restent une part importante de l’expérience shopping des fêtes de fin d’année

Pour leur shopping, les Espagnols préfèrent les magasins en grande majorité (64%). En privilégiant les commerces de proximité (30%) et les grands magasins (plus de 20%).

Le commerce en ligne est quand même présent avec une croissance de +20% par rapport à l’année dernière.

Une recherche minutieuse pour les cadeaux de Noël en Espagne

38% des Espagnols ont besoin d’inspiration pour trouver le cadeau de Noël idéal. 40% parcourent les sites en ligne des marques, d’autres utilisent les moteurs de recherche (58%), pendant que certains flânent dans les boutiques (52%).

La minutie fait partie de leur langage. 76% arrivent au bout de leurs recherches en connaissant toutes les informations sur la marque, sur la qualité, et son prix afin de faire leur choix.

Et dans les critères de recherche, nous avons : la disponibilité de la marque (59%), sa localité (46%) et la durabilité des produits (54%).

La durabilité au cœur des exigences espagnoles

Les changements climatiques et l’impact des produits et de la consommation influent fortement sur les prises de décision. 34% sont prêts à payer plus si la durabilité est prépondérante et 19% ne sont pas gênés de rallonger les délais de livraison.

Après, comme chaque consommateur européen, ils restent une grande majorité attentive à la rapidité de livraison (64%) et au prix de transport réduit (29%).

Les promotions et les prix sont des critères qui pèsent lourds dans la balance. Les Espagnols sont d’ailleurs davantage sensibles au BOGO (un acheté, un gratuit) pour 39% et à la remise en argent pour 29%.

En ce qui concerne les catégories ciblées, nous avons dans le trio de tête le prêt-à-porter & accessoire, les cosmétiques & parfums, et les livres & loisirs.

Pour les enfants la catégorie jouets et la catégorie loisirs sont en top des lettres aux rois mages.

Enfin, chose importante à noter. L’essentiel des cadeaux est pour les proches, mais beaucoup d’Espagnols profitent des prix des fêtes de fin d’année pour réaliser des achats de produits conséquents (produits électroniques, électroménager, etc.) pour eux-mêmes (90%).

Les moyens de paiement utilisés en Espagne

Le paiement en liquide est encore très présent par rapport à certains pays d’Europe, mais la carte bancaire est la plus utilisée aujourd’hui (70%).

L’Espagne ne fait pas exception, puisqu’on constate une forte augmentation des paiements sans contact (60%).

Livre blanc e-carte cadeau à Noël

Comportements des consommateurs à Noël aux Etats-Unis

Des milléniaux ravis et des budgets serrés pour les fêtes de fin d’année aux US

L’enthousiasme, des milleniaux notamment, est toujours présent à l’arrivée de Noël aux Etats-Unis. Même si, cette année, il faudra user de stratégies pour anticiper l’inflation (73% des Américains sont de cet avis).

Toutes sont bonnes à prendre. Certains vont baisser le nombre de cadeaux faits : 9 contre 16 l’année dernière. D’autres vont déplacer une partie de leur budget de Noël pour privilégier les cadeaux (26%).

Des achats de Noël anticipés pour les Américains.

38%. C’est le nombre d’Américains qui anticiperont leurs achats pour éviter le cout de l’inflation, le risque de rupture (51%) et les retards éventuels (45%).

11% seulement attendront le mois de décembre et 25% d’entre eux les deux semaines avant le jour J.

Le mois de novembre, reste un mois clé. Le traditionnel Thanksgiving, le quatrième jeudi du mois, signe le début du pic d’achats pour les consommateurs américains. Avec les promotions sur le Black Friday (29%) et le Cyber Monday (30%).

Les achats en ligne restent le canal majoritaire pour les cadeaux

Les Etats-Unis connaissent un rebond dans les achats en boutiques avec un tiers des Américains qui iront aussi en magasin.

Cependant, le canal digital reste majoritaire pour plus de la moitié de la population, dont 16% qui feront la totalité de leurs achats sur les sites internet et applications mobiles.

D’ailleurs 56% utiliseront leurs smartphones, et 34% passeront par les réseaux sociaux pour leur shopping.

Beaucoup de points de contact, mais une fenêtre de recherche plus courte pour les Etats-Unis

Comme les Américains prévoient moins de cadeaux pour Noël, la phase de recherche sera plus courte : 5,8 semaines aujourd’hui contre 6,4 l’année dernière.

68% visiteront le site internet de la marque (pour une moyenne de 9 sites visités), 64% iront sur les applications mobiles des enseignes. D’autres visiteront presque 6 boutiques physiques différentes.

58% seront sur les réseaux sociaux, dont Facebook (67%), YouTube (57%), Instagram (52%). Les plus jeunes privilégieront Instagram et Tik Tok.

63% liront les avis des autres consommateurs.

L’omnicanalité et les bonnes affaires pour Noël aux USA

Pour 70% des consommateurs américains, un parcours omnicanal est attendu, avec une multiplication des services interconnectés entre eux.

Ensuite la valeur (40%) des produits, la commodité de commande (34%) et la disponibilité des produits (31%) feront partie des critères de base pour la décision.

Développer le m-commerce est pertinent puisque 59% des acheteurs américains s’attendent à pouvoir passer par ce canal.

Les programmes de fidélité doivent être retravaillés pour une prise en compte automatique des avantages lors du passage en caisse (53%).

Enfin l’impression d’avoir fait de bonnes affaires rythme le choix de 87% des Américains.

Comportements des consommateurs à Noël au Canada

Comme aux Etats-Unis, les Canadiens vont réduire le budget global de 17% en moyenne et seront donc sensibles au prix.

Une anticipation des achats des fêtes de fin d’année pour les Canadiens

Ils ne font pas exception. Les Canadiens anticiperont leurs achats pour faire face à l’inflation.

Un tiers commencera dès fin septembre. Et 26% finiront leurs achats au Black Friday et au Cyber Monday, profitant des dernières campagnes promotionnelles avant Noël.

Entre magasins canadiens et achats transfrontaliers

Les Canadiens se divisent en deux équipes : ceux qui miseront sur des achats transfrontaliers avec les Etats-Unis et ceux qui opteront pour les marques canadiennes.

Avec les restrictions actuelles, les achats transfrontaliers actuels pourront baisser, mais ceux en ligne continuent d’augmenter. 38% des consommateurs canadiens vont effectuer des achats aux Etats-Unis sur le web (+28% par rapport à l’année dernière).

Certains, en revanche, choisissent de rester au Canada (62%), pour contribuer à l’économie du pays.

En règle générale, les Canadiens continuent de préférer le shopping en boutiques physiques pour la grande majorité, avec une appétence pour les centres commerciaux (85%).

De multiples canaux utilisés pour les recherches de cadeaux

Même si les achats en magasins sont préférés, beaucoup de Canadiens (59%) consultent Amazon et Google pour rechercher des idées de cadeaux, trouver des informations produit et comparer les prix. Une part en forte augmentation.

Les consommateurs canadiens sont sensibles aux publicités en ligne, aux réseaux sociaux (surtout les jeunes) et aux programmes de fidélité (pour la génération X et au-dessus).

Facebook (+70%), Youtube, Instagram (+60%) font partie des réseaux les plus consultés pour la recherche de cadeaux.

Pour la génération Z, Tik Tok occupe une place particulière et la publicité sur ce réseau influe 55% d’entre eux.

Quels sont les critères d’achat des consommateurs au Canada ?

Le top critère est sans aucune surprise le prix (83%) suivis par des produits non disponibles au Canada (68%) et un choix dans les produits (62%).

Le développement durable est aussi présent. 38% privilégieront des entreprises locales. 45% iront sur une marque ou une enseigne engagée dans l’écologie. 39% seront attentifs aux emballages.

La livraison appelée « curbside pickup » sera choisie par la plupart pour faire des économies. Cette livraison spécifique s’est développée aux Etats-Unis et au Canada. Elle propose de commander sur Internet et de retirer un produit devant le magasin.

Les consommateurs se disent plus soucieux d’éviter l’utilisation de plastique et de matériaux à usage unique dans la mesure du possible (cité par 43 % des répondants), d’acheter des articles avec moins d’emballages (39 %) et de rechercher des produits avec des emballages respectueux de l’environnement (33%).

Comportements des consommateurs à Noël dans les Pays du Nord de l’Europe

La majorité des budgets de Noël va baisser pour le Danemark (51% des consommateurs vont dans ce sens), la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède. Ici aussi les offres promotionnelles et l’anticipation seront de mise.

Les Pays du Nord de l’Europe préfèrent anticiper

En Suède, dès le mois d’août, certains démarrent les recherches pour Noël (22%), pour éviter les retards de livraison (49%) et les ruptures de stocks (39%). Seul 19% attendront le dernier moment.

Les autres Pays du Nord anticiperont globalement leurs achats pour les fêtes de fin d’année (18%). Et répartiront ces derniers sur le temps (35%). Sauf les Néerlandais et les Norvégiens, qui seront un tiers à attendre les derniers jours avant Noël.

Par ailleurs, on observe un regain des achats au Black Friday (25%), et à la Sainte-Lucie (le 13 décembre) représentant la nuit la plus longue de l’année, un moment de célébration.

Les magasins ont toujours le vent en poupe à Noël

Malgré une hausse des achats en ligne (avec 51% effectués sur mobile en Finlande), ceux en magasins sont encore majoritaires : pour 59 % des Norvégiens par exemple.  Cependant le parcours est résolument phygital avec 44% des consommateurs utilisant le smartphone en boutiques physiques.

Pour ce qui est des achats sur internet, 16% utiliseront les marketplace comme Google ou Amazon pour s’assurer livraison rapide et comparaison simplifiée des prix.

Une recherche de cadeaux efficaces pour les Nordiques

Les consommateurs des Pays du Nord de l’Europe aiment planifier et être efficaces dans leurs recherches de cadeaux de Noël. 41% planifient et font leurs achats dans un délai de 2 semaines.

Pour les autres, notamment les danois, ils attendent une bonne affaire. C’est le cas surtout pour les produits électroniques, les bijoux et accessoire.

Au niveau des recherches en ligne (faites par 80% des consommateurs), ils utilisent moins de termes que leurs compatriotes européens, et visitent différents sites sur plusieurs jours de manière assidue.

Rédhibitoire pour eux : la langue du site. Si ils ne sont pas dans leurs langues maternelles, 90% choisiront d’aller autre part.

Ils sont également sensibles aux réseaux sociaux. 71% des jeunes et 63% des adultes ont acheté un cadeau après l’avoir vu sur les réseaux.  

61 % des acheteurs de vacances dans les pays nordiques et le Benelux ont déclaré planifier à l’avance leurs achats de Noël, effectuant la plupart des achats dans un délai de deux jours.

La fidélité un point d’honneur pour les Pays du Nord de l’Europe

Les consommateurs nordiques sont plus fidèles que la moyenne envers une marque. La recommandation fait partie des tops critères de choix, plus qu’une promotion. Même si la recherche de prix bas et promotion est un intérêt fort (56%). La valeur de la marque et l’expérience client sont également prises en compte.

Et 83% ont toujours un œil sur l’impact écologique et social des produits achetés.

Comportements des consommateurs à Noël en Europe de l’Est

Sans surprise, les consommateurs d’Europe de l’Est, que ce soit en Hongrie, Lituanie, Pologne, Lettonie, Slovénie, République Tchèque, … ont revu à la baisse leur budget de Noël. Certains même s’engagent à acheter moins de cadeaux, afin de réduire leurs impacts sur l’environnement (36%).

Des achats de Noël disparates dans le temps

48% des consommateurs vont faire leurs achats avant Noël, concentré surtout sur le mois de novembre. Par exemple les Tchèques seront un tiers à les faire en novembre.

Pour autant, 20% vont tout de même attendre la dernière minute. Les retardataires sont souvent les jeunes de moins de 30 ans (39%), des hommes (28%) et des hauts revenus (32%).

Pour la Pologne, près de la moitié (48%) des consommateurs feront des achats de Noël avant le Black Friday, et les dépenses à cet effet seront inférieures à celles de l’année dernière.

Les achats sur internet surplombent les achats en magasins

Près de la moitié des consommateurs d’Europe de l’Est feront leurs achats de Noël sur le digital, avec une augmentation sur le mobile (+10% par rapport à l’année dernière). Le pic d’utilisation se trouve chez les jeune de moins de 24 ans.

Lorsque les consommateurs se déplacent en magasins pour les cadeaux des fêtes de fin d’année, ce sont les centres commerciaux qui ont la primeur (33%). Un endroit pratique pour la plupart.

Comment l’Europe de l’Est recherche-t-elle des cadeaux de Noël ?

Les catalogues de Noël sont toujours appréciés pour un tiers d’entre eux. Les dégustations ou démonstrations en magasin font aussi pencher la balance (15%) et 10% sont attentifs aux publicités sur les réseaux sociaux.

Une recherche assidue, d’autant plus que c’est pour faire plaisir à leur entourage. 43% prévoient d’offrir un cadeau à leurs enfants, 38% à leurs familles, 19,5% aux amis et collègues.

A la recherche de promotions pour les cadeaux

56% des consommateurs économisent pour offrir des cadeaux. Ils sont donc fortement intéressés par des produits moins chers, des promotions et bien sûr par le Black Friday. D’ailleurs, 64% vont déjà utiliser des remises et des avantages liés à leurs programmes de fidélité.  Un avantage pour les marques ayant déjà un programme existant.

La sécurisation des données et celle de la phase de paiement sont des points préoccupants pour 67% d’entre eux. Des éléments de réassurance et des paiements connus sont le bienvenu.

Comportements des consommateurs à Noël en Allemagne

Les Allemands prennent le temps de faire des cadeaux de Noël

37% des Allemands s’occupent des achats des fêtes de fin d’année que 3 semaines avant Noël, 20% attendent une semaine avant. Et les achats de dernières minutes sont légion, notamment chez les jeunes de 18 à 34 ans (28%). Cela coïncide avec la Saint Nicholas, tradition importante dans la culture germanique tout comme le calendrier de l’avent.

Tout ça même si ils sont stressés sur les délais de livraison (37%) et les disponibilités des produits (39%).

Les Allemands sont friands des achats en ligne pour les fêtes

C’est 62% des Allemands qui feront leurs achats de cadeaux des fêtes de fin d’année en ligne. Seule une expérience exceptionnelle en magasin les ferait sortir.

38% passeront par le biais de leurs téléphones mobiles pour les achats sur le web. A noter que c’est un des taux les plus faibles d’Europe.

Bien évidemment, dans ceux décidant de se rendre en magasins, ce sont les générations X et les baby-boomers qui sont majoritaires.

Une recherche variée de cadeaux pour les fêtes de fin d’année

Les réseaux sociaux seront un canal utilisé pour les recherches pour 55% des Allemands. Plus de la majorité visiteront aussi les sites internet et les applications mobiles des marques.

58% liront attentivement les avis clients.  65% compareront assidûment les prix en ligne pour faire les meilleures affaires. Le rapport qualité-prix n’a jamais été aussi important que sur la fin d’année pour les Allemands.

Une motivation rationnelle pour les Allemands

Plus de la majorité des Allemands utiliseront le click and collect et 42% utiliseront leurs mobiles en boutiques physiques. L’omnicanalité est donc un point à travailler pour l’expérience client.

Pour ceux qui utilisent la livraison, 90% souhaitent qu’elle soit gratuite, tout comme les retours. A défaut de pouvoir toucher les produits et les essayer, il leur faudra la flexibilité des services pour faire le bon choix.

Enfin ils sont les moins enclins à utiliser les programmes de fidélité par rapport aux autres pays.

Comportements des consommateurs à Noël en Italie

80% des Italiens vont réduire leur budget pour les fêtes de fin d’année. Ils sont même 11% à ne pas vouloir faire de cadeaux, soit deux fois plus que l’année dernière.

Pour autant, ça ne les empêche pas d’attendre avec impatience les fêtes pour 27% d’entre eux.

Les Italiens prennent leurs temps pour les achats de cadeaux

Fin novembre, ce sont plus de la moitié des Italiens qui n’ont pas encore commencé leurs achats de Noël (55%). Ils sont même 20% à les faire jusqu’à la toute dernière minute.

Les magasins restent le premier canal d’achat pour Noël

Les Italiens aiment utiliser plusieurs canaux pour faire leurs achats. Ils en utilisent 5 en moyenne pour 65% d’entre eux.

Et même si +31% des consommateurs italiens vont faire davantage d’achats en ligne, 62% continuent de voir les boutiques physiques comme le principal canal. Certains iront dans les magasins traditionnels (26%), d’autres dans les grands magasins (10%), et encore dans les hypermarchés (8%).

En ligne ce sont les marketplaces qui sont les plus utilisés (21%).

Les recherches en ligne sont préférées pour les cadeaux

Plus de 60%  du temps passé en ligne par les Italiens à l’approche de Noël est consacré à la recherche de cadeaux.

D’ailleurs ce sont des consommateurs volatiles, et n’hésitent pas pour 74% de profiter des fêtes de fin d’année pour découvrir de nouvelles marques. Avec plus de la majorité ayant fait des achats pour la première fois au sein d’une enseigne.

Dans les recherches effectuées, le moteur de recherche Google, les réseaux sociaux comme Youtube sont utilisés.

Les Italiens aiment avoir le choix pour Noël

Les Italiens sont plus à l’aise avec une expérience omnicanal, avec 2,4 fois plus d’achats de Noël. Ils multiplient les canaux, donc les marques doivent être présentes sur un maximum.

Des services de commodité et flexibilité sont également de mise pour 32%. Ils apprécient beaucoup le click and collect, par exemple.

Enfin, au niveau des catégories de produits, ce sont le prêt-à-porter & accessoire (43%), cosmétiques & parfums (35%) et alimentation & boisson gastronomique (33%) qui sont les plus plébiscités.  

Comportements des consommateurs à Noël en Chine

Noël, avant tout une fête pour déstresser en Chine

Loin d’être une fête religieuse avec un échange de cadeaux, la Chine a adapté à sa sauce les journées du 24 et 25 décembre.

Pour les Chinois, dont la vie quotidienne et le rythme de travail peuvent être source de stress, les fêtes de fin d’année sont vues comme un moment de détente. C’est notamment le cas pour les 20-24 ans (63%).  Shopping, fêtes, restaurants, loisirs, … tout est bon pour sortir.

Une autre tradition est de mise. Les Chinois ont pour coutume d’offrir des pommes (signifiant « paix » en mandarin) avec des messages d’amour/d’amitié/de respect directement imprimés sur la peau de cette dernière.

Les fêtes de fin d’année, une occasion de célébrer les couples

Autre approche du 24 et 25 décembre est la valorisation du couple. De nombreux couples s’offrent mutuellement des cadeaux, font des sorties pour fêter leurs unions. Par exemple, l’année dernière 40% des hommes ont offert un cadeau dépassant les 1000 yuans (139€).

Le Nouvel An chinois, une journée marquée par les cadeaux

Le Nouvel An chinois qui se passe fin de janvier ou début février, est la période où les aînés offrent des « hong bao », des enveloppes rouges d’argent. Aujourd’hui plus de 688 millions de Chinois le font de manière numérique via le WeChat.

A savoir que deux semaines avant le Nouvel An chinois, les grandes soldes démarrent pour un mois et demi (de mi-janvier à mi-février).   

Les secteurs où les achats sont les plus nombreux sont les bijoux (+160%), le prêt-à-porter (+107%), les appareils de communication (+39%), l’électronique domestique (+30%).

Le nombre de colis en transit sur cette période a augmenté de +224%.

Des temps phares à partir du mois de novembre pour les marques

Dès le 11 novembre, avec la fête des célibataires, jusqu’au Black Friday, les Chinois peuvent profiter d’opérations de promotion. Alibaba a connu une hausse de +8,5% l’année dernière avec un chiffre d’affaires de 84,54 milliards de dollarS juste sur les 11 jours de soldes.

Ensuite, nous avons le Double 12 day, un autre festival de shopping essentiellement en ligne. Les premiers achats pour le Nouvel An ou la fête de Noël des couples commencent à ce moment-là.

Enfin on a les soldes de mi-janvier à mi-février pour acter les derniers achats pour le nouvel an chinois.

Des achats en ligne, sinon rien

Sans trop de surprise, les achats en ligne se font sur les réseaux sociaux (70% pour la jeune génération chinoise contre 44% dans le reste du monde).

Les live shoppings intéressent un tiers des consommateurs chinois.

Le mobile est le principal support avec une augmentation d’utilisation de +130% sur le nouvel an chinois.

Un des points, cependant, qui est essentiel dans la décision d’achat, est la rapidité de livraison. 34% de la jeune génération souhaite une expédition le jour de la commande, et 27% une livraison instantanée (moins de 24h).

Quels sont les critères de motivation des Chinois pour l’achat de cadeaux ?

Ils regardent en premier lieu la personnalisation de l’expérience client. Ils sont prêts à payer plus cher pour une expérience sur mesure.

Ensuite 61% des Chinois se tournent vers des produits dits « premium », avec un prix de 20% supérieur en moyenne que les autres produits de la catégorie. La qualité est donc souhaitée.

Comportements des consommateurs à Noël au Japon

Noël, un moment pour les couples

Au Japon, Noël a été détourné pour devenir la fête des couples. Echange de cadeaux, sorties et célébrations sont de mise. Par exemple, on connait une hausse des ventes de lingerie, achetée par les femmes pour préparer cette journée.

Il existe également un gâteau de Noël nommé le «kurisumasu keki» vendu partout dans les villes. 52,8% ont l’intention d’en acheter. D’autres se dirigent plutôt vers le poulet frit (53%) avec notamment toute l’opération montée par KFC.

Noël, pas une tradition

Pour 46,3% des consommateurs chinois, ils passeront la journée comme d’habitude, que ce soit le 24 ou le 27 décembre. En partie parce qu’ils sont seuls (+20%) et parce que ce n’est pas une fête importante pour eux.

Le Black Friday devient un moment phare au Japon

Le Black Friday est devenu un évènement shopping phare au Japon. 75% savent désormais ce qu’est ce weekend promotionnel, et 60% souhaitent y participer activement.

Amazon fait partie des sites les plus visités par ailleurs, avec le « Amazon Cyber Monday ».

Le premier jour des ventes après le Nouvel An

Nommé Hatsuuri, de nombreux magasins réouvrent leurs portes le jour suivant le Nouvel An avec une tradition shopping bien japonaise. Ils vendent ce qu’ils appellent le « fukubukuro » autrement dit des sacs à emporter. Ces sacs contiennent des produits mystères d’une valeur allant de 100 voire 500 euros.

Un instant shopping sur lequel les marques peuvent miser.

Des achats en dehors des frontières

Les Japonais sont très friands des achats transfrontaliers + 34% en 4 ans en chiffre d’affaires. Les raisons principales de tels achats sont des produits non présents sur le territoire, et surtout de meilleurs prix.

Comportements des consommateurs à Noël en Corée du Sud

Avec pratiquement un tiers de la population sud-coréenne chrétienne, le jour de Noël est effectivement férié, mais ce n’est pas une fête ancrée dans le cœur des Coréens. A titre d’exemple, seulement 32% achètent des cadeaux, contre 68% qui font des achats du fait des opérations promotionnelles en cours.

Et tout comme en Chine ou au Japon, Noël célèbre davantage les couples qui s’offrent des cadeaux entre eux. Sans surprise les activités de loisirs et les sorties sont également plébiscités pour fêter les joies de l’amour.

Comportements des consommateurs à Noël au Mexique et en Amérique du Sud

Comme les autres pays à travers le monde, le Mexique, et les pays d’Amérique du Sud comme l’Argentine, la Colombie, le Brésil, et la Bolivie ont un budget de Noël plus restreint que l’année dernière. C’est le cas pour un tiers d’entre eux. Par ailleurs + de 20% ont décidé de ne pas faire de cadeaux cette année, notamment dus à la précarité (+60%), pour économiser (+45%) ou juste parce qu’ils ne sont pas croyants (14%).

Quand les consommateurs d’Amérique du Sud vont faire leurs courses de Noël ?

+15% vont anticiper l’achat des cadeaux de Noël, notamment pour avoir des prix intéressants. +13% vont faire la majeure partie de leur shopping au moment du Black Friday et tout au long de novembre.

Pour autant, certains vont préférer attendre la deuxième semaine de décembre (35%).

Et le nombre de cadeaux achetés se situe entre 4 et 5, pour un prix entre 16 et 30 dollars pour chaque.

Autant d’achats en ligne que dans les magasins pour Noël

Les consommateurs d’Amérique du Sud seront partagés entre des achats en ligne (47%) et des achats en magasins (43%). Seuls 11% ont décidé de les faire entièrement en ligne.

Si l’on regarde plus en détail pour chacun des pays, ce sont le Mexique et l’Argentine qui seront les plus friands des achats sur les sites internet. Par contre pour la Colombie, le Pérou et le Costa Rica seront une minorité (moins de 10%).

Pour les achats en ligne, le Brésil est le meilleur élève, avec 76% des consommateurs, avec comme principal support les applications mobiles (72%). 23% vont acheter directement via Instagram.

Des recherches majoritairement en ligne pour les fêtes de fin d’année

93% des consommateurs d’Amérique du Sud font des recherches sur internet avant tout achat, que ce soit en ligne ou en boutique physique. Pour la plupart (40%), les marketplaces comme Amazon, Mercado Libre, … (40%) sont les terrains de recherches favoris pour comparer les informations et les prix. Les réseaux sociaux ne sont pas de reste, puisque plus d’un tiers y ont recours pour avoir des idées de cadeaux (37%) ou suivre la fluctuation des prix (29%).

Ceci étant, plus de 50% (68% au Brésil) vont également aller en magasin pour chercher les cadeaux parfaits pour Noël. Le fait de voir, toucher et essayer sont les raisons principales. Ils se déplacent aussi pour voir si les valeurs des marques véhiculées en ligne sont bien vraies.

Le budget cadeaux a pris le pas sur le dîner de Noël

Il n’y a que 3 ans de cela, le budget diner de Noël (29%) était prioritaire et plus important que le budget cadeau (20%). Pourtant, l’année d’après, les cadeaux ont pris l’avantage (31%) contre 21% pour le diner. Et l’écart se creuse encore aujourd’hui : 33% pour les cadeaux et 18% pour le diner.

Les consommateurs d’Amérique du Sud sont donc attachés aux cadeaux de Noël. Et pour la plupart (45%) ils cherchent des présents à offrir à leurs familles et proches. Mais ça ne s’arrête pas là, puisque 57% en profitent pour acheter des produits dont ils ont besoin, 29% à remplacer des produits existants. Une petite part (13%) des consommateurs d’Amérique du Sud vont aussi offrir des cadeaux à eux-mêmes.

Pour l’achat de cadeaux, le prix reste un critère majeur (55%), puis la variété de produits proposés (24%) et l’expérience client (23%).

Les moyens de paiement

En termes de paiement, les cartes de débit seront utilisées par un tiers des consommateurs. Les espèces sont encore très présents pour un quart des acheteurs suivis des cartes de crédit (moins d’un quart).

Pour gérer les budgets et l’argent entrant, presque la moitié des acheteurs d’Amérique du Sud fractionneront le paiement dans le temps de leurs paniers, afin d’offrir un cadeau à tout le monde (49%), ou de faire des cadeaux sur une catégorie de produit supérieure (28%).

Comportements des consommateurs à Noël en Australie

Des Australiens prévoyants pour Noël

Presque la majorité des Australiens ont terminé leurs achats des fêtes de fin d’année en novembre, avec un pic sur le weekend du Black Friday et Cyber Monday.

De même que 66% des consommateurs veulent à tout prix finir les quelques cadeaux restant avant la grande ruée à l’approche de Noël.

Pour leurs achats, ils apprécient beaucoup aller en magasin pour toucher, tester, et voir en vrai les produits (50%), même si les achats en ligne sont appréciés. Pour ces derniers le smartphone est utilisé sur 9 achats sur 10. On peut dire qu’ils sont adeptes du m-commerce.

Des consommateurs australiens attentifs au prix

Les Australiens aussi recherchent des idées cadeaux, avec une forte appétence pour les réseaux sociaux et Facebook (26%).

Le prix fait partie des principaux critères, avec 72% des consommateurs qui choisissent en fonction de celui-ci. Par ailleurs le montant dépensé pour un beau cadeau est en moyenne de 93 dollars.

Enfin plus de la majorité misent sur des cadeaux pratiques comme la carte cadeau (51%), et d’autres font des cadeaux groupés (3 Australiens sur 4)

Un  jour spécifique le boxing day

Parmi les dates spécifiques que l’on retrouve en Australie, on note le « Boxing Day » qui a lieu le lendemain de Noël. A la base, c’est un jour de charité où on offre des cadeaux aux plus démunis. Ces dernières années, le « Boxing Day » marque le début des soldes.

Comportements des consommateurs à Noël en Inde

Un peu Noël, beaucoup Diwali

Le 25 décembre est un jour férié en Inde pour tout le monde, surtout pour la population chrétienne. Ceci étant dit, les hindous et musulmans profitent de ce jour pour faire la fête. Ils sont 65% de la population à avoir une attitude très positive, et 28% indifférents.

En revanche, la fête qui met tout le monde d’accord et le Diwali, qui n’est autre que l’équivalent hindou de Noël, une grande cérémonie des lumières. Les festivités durent 5 jours de fin octobre (Navratri) à début novembre (Tulsi Vivah), des feux d’artifice sont lancés et surtout des cadeaux sont échangés, environ 5 millions.

Les marques profitent donc de ce moment pour faire des offres promotionnelles. D’ailleurs les produits les plus recherchés sont les produits électroniques, l’électroménager, le prêt-à-porter & accessoire, des bijoux, du mobilier.

L’Inde est bien lancée dans l’e-commerce pour Noël

C’est très simple. L’Inde est le 3ème pays du monde pour les achats en ligne, et le 12ème marché de consommation, avec 350 millions de e-acheteurs (1 milliard en 2030).

Avec maintenant pratiquement tous les codes postaux mis en place, la livraison de colis n’est plus un frein. Ce qui explique pourquoi cette dernière triplera dans les 5 prochaines années.

Enfin les jeunes indiens sont d’ores et déjà adeptes du mobile avec deux appareils technologiques utilisés par jour (pour 87%).  

Comportements des consommateurs à Noël sur le continent africain

Le continent africain est immense, avec de nombreux pays aux multiples coutumes. Noël n’est pas fêté de la même manière.

Par exemple en Afrique du Nord où la population chrétienne est minoritaire, Noël n’est pas célébré.

En revanche, au Bénin, Noël est la fête des enfants, avec des cadeaux offerts à ces derniers.

Au Kenya aussi, les enfants sont à l’honneur. C’est d’ailleurs eux qui s’occupent des préparatifs.

En Afrique du Sud, par son histoire, Noël y est célébré comme de nombreux pays dans le monde. Seule différence : il fait chaud et les barbecues sont de sortie.

En Côte d’Ivoire aussi, Noël ressemble fortement au reste du monde.

Au Nigéria, on marque le 25 décembre par un jour férié, et l’échange de cadeaux. La coutume est d’offrir de l’argent.

En Ethiopie, Noël est présent. Par contre cela se passe le 7 janvier en se basant sur le calendrier Julien.

Une adoption douce du m-commerce

La spécificité en Afrique, c’est le support pour avoir accès à internet. Ayant du retard par rapport aux pays européens par exemple, ils sont allés directement sur le smartphone. Aujourd’hui, pratiquement tous les jeunes africains en possèdent un. 1 jeune sur 5 a déjà acheté, et 7 sur 10 vont sur les réseaux sociaux.

Aussi plus de 30% recherchent des informations sur les produits, +13% comparent les prix et +5% payent des produits en magasins via le mobile.

Par contre, l’avancée du e-commerce est très lente. Moins de la moitié de la population achète en ligne. La principale raison c’est le manque de code postal, d’adresse pour l’envoi des colis, puis le nombre de commentaires négatifs sur les marques via les réseaux sociaux. Les paiements aussi posent problème. Les grands acteurs du paiement sont peu ou pas implantés sur le continent, donc tout reste encore à développer et/ou améliorer.

Puis, il faut dire que culturellement, les Africains apprécient de se rendre dans les commerces de proximité pour nouer du lien social, toucher, essayer et surtout négocier les prix.

Comment les Africains choisissent les cadeaux de Noël

Pour l’ensemble des achats, le critère numéro 1 est la qualité des produits. Le prix et le rapport qualité/prix passent après.

En règle générale, les marques internationales (+45%) intéressent davantage que les marques locales (+24%), pour ce qui est de l’habillement, des accessoires, des cosmétiques et parfums. Les produits sans marque n’ont aucun ou très peu d’attractivité pour les consommateurs africains.

Petite particularité pour les Sud Africains : le rapport qualité/prix passe devant, les budgets ont été revus à la baisse, les prix sont comparés et les dépenses sont scrutées à la loupe.  

La protection des données en ligne est également source d’inquiétude (70%).

Enfin le marché de l’occasion en Afrique du Sud bas de son plein avec +15% de la population qui revend ou achète des produits de seconde main.

 

 

💡

Les points à retenir

L’ensemble des pays voient leur budget pour les cadeaux de Noël baisser

L’anticipation et les bonnes affaires sont les deux stratégies adoptées par les consommateurs pour palier au contexte actuel

Passez votre
programme carte cadeau
à la vitesse supérieure