webleads-tracker

La carte cadeau digitale est un outil accompagnant la stratégie des marques, à travers l’acquisition, la fidélisation, … mais c’est aussi un produit à part entière. Un produit qui se trouve être spécifique mais bénéfique. La carte cadeau est finalement un prêt sans intérêt pour le consommateur, du point de vue financier, mais aussi un fond reçu des clients pour la comptabilité. Dans tous les cas elle est source de revenus immédiats. Alors quels sont-ils ?

 

L’acquisition de nouveaux clients via la e-carte

La carte cadeau digitale permet à une marque ou une enseigne d’acquérir de nouveaux clients.

Recommandation et promotion

Comment ? Il existe deux façons :

La recommandation : Une personne peut être amenée à chercher un cadeau dans le cadre d’un événement particulier (anniversaire, Noël, fête des Mères, …), et il peut se tourner vers la carte cadeau d’une marque spécifique. Dans ce cadre, il va faire acte de recommandation. Pourquoi ? Eh bien, quand il va offrir à un de ses proches la carte en question, il va lui offrir de la valeur de marque et une invitation à faire son shopping au sein des points de vente de cette dernière.

La promotion : Une enseigne peut décider d’utiliser la carte cadeau digitale, au lieu d’un code promo, pour faire des actions push dans ses boutiques ou sur son site e-commerce. Les cibles recevant une e-carte d’un montant prédéfini, peuvent alors sauter le pas, et faire leur premier achat.

La valeur d’un nouveau client

L’achat de la carte représente déjà un chiffre d’affaires supplémentaire pour la marque. Mais chaque nouveau client acquis sont autant d’opportunités pour l’enseigne. Expérience client, programme fidélité, … il existe de nombreux leviers à actionner pour faire revenir les clients sur le long terme. On parle alors de customer lifetime value (CLV) ou la valeur d’un client, qui reprend tous les profits générés par la relation entre l’entreprise et son client. La carte cadeau permet d’amorcer de nouveaux ces profits.

Un revenu qui peut être multiplié, si l’enseigne décide de vendre également sa carte cadeau digitale sur des canaux de vente externe. Via un réseau de partenaires et de distributeurs, elle pourra gagner en visibilité.

Un revenu supplémentaire à la dépense de la carte cadeau digitale

Le chiffre d’affaires de la carte cadeau augmente encore grâce aux revenues supplémentaires. Quels sont-ils ? Ce sont toutes les dépenses des bénéficiaires en plus du montant de la e-carte.  Quand un détenteur arrive dans la boutique ou sur le site internet, il lui est très difficile de dépenser exactement le montant inscrit sur sa carte cadeau. Ça peut être moins, dans ce cas-ci il reviendra dépenser le reste plus tard, ou plus. Pour une carte d’un montant de 50€ il peut, par exemple, dépenser 62€. Les 12€ représentent alors du revenu supplémentaire.

Et les chiffres sont là. Plus d’un tiers des clients effectuent en effet une dépense de 40% supérieure au montant de la carte. En possession d’une carte, leur parcours et leur comportement seront différents. Ils seront plus impulsifs, et n’hésiteront pas à dépenser dans une gamme supérieure.

Fort de ce constat, certaines marques utilisent la e-carte pour la réactivation de clients inactifs dans le cadre de leur programme de fidélisation. D’un montant préalablement choisi, elles donnent l’occasion aux clients de revenir dans la boutique, pour faire leur shopping, et générer du revenu supplémentaire.

Un fonds de roulement supérieur

Les bénéficiaires ne viendront pas forcément le jour même de la réception de la e-carte, ni le lendemain d’ailleurs. En moyenne, il leur faudra 50 jours pour venir la dépenser, ce qui représente une opportunité, pour la marque, d’améliorer son fonds de roulement.

Le fonds de roulement, reflet de la bonne santé financière, est un enjeu pour toutes les marques et enseignes.  Et la e-carte va permettre de générer du revenu à l’avance puisque l’acheteur va payer bien avant que le produit ou service ne soit rendu. La marque aura donc une marge de sécurité financière plus importante de par ce service d’e-cartes.

Les cartes cadeaux non dépensées

Il arrive que les détenteurs de cartes oublient de les dépenser, ou ne dépensent pas l’entièreté du montant, avant la date de fin de validité. A savoir qu’en France elle se situe aux alentours d’1 an, ou 2 ans pour certaines enseignes. Ce qui est une durée courte par rapport à d’autres pays ou le plafond est relevé à 5 ans, voire aucune date de limitation.

Résultat c’est en moyenne 5% du montant total des ventes de cartes cadeaux qui n’est pas utilisé, et reste donc dans les comptes de la marque. A la fin de l’année, cette somme ira compléter la ligne « produit exceptionnel » des comptes de la comptabilité.

Atteindre les professionnels

La e-carte cadeau ouvre la voie à un nouveau marché pour les marques et enseignes : celui des professionnels. Entre les programmes incentive, les fêtes de fin d’année, … les comités d’entreprises et services de ressources humaines sont à la recherche de récompenses gratifiantes, dont fait partie la carte cadeau dématérialisée. Par cette dernière, les marques s’ouvrent aux catalogues de récompenses, et aux salariés de chaque entreprise. Un nouveau revenu non négligeable.

La carte cadeau permet à une marque de générer de multiples revenus. Dans l’achat du produit lui-même, dans les revenus supplémentaires, dans l’ouverture sur un nouveau marché, dans l’acquisition client, … Mais elle permet aussi de générer de la visibilité sur les points forts de l’année (Fête des Mères, Noël, …), et de renforcer les stratégies commerciales mises en place.

Cela peut vous intéresser

nunc libero eleifend Aenean commodo venenatis, ut Praesent fringilla Phasellus

Recevez directement dans votre boite email tous nos conseils.

Vous êtes bien inscrit !